Chaque semaine, la rédaction d’Heretik Magazine vous donne rendez-vous sur ses platines et passe en revue ses dernières écoutes ! Plus connu, moins connu, plus vieux, moins vieux, une chose est sûre, tout le monde y passera ! 

Par la rédaction


ALICE COOPER 

DETROIT STORIES 

Hard Rock 

EarMusic 

À 73 ans, Alice Cooper est loin d’être en panne d’inspiration ! Le voici cette année avec Detroit Stories, un album dont la principale vocation est de rendre hommage à la scène Rock ‘n’ Roll (et à sa ville natale, naturellement). Tout ça, il l’a fait en reprenant le classique de Lou Reed, « Rock ‘n’ Roll » de Lou Reed (Velvet Underground), mais aussi en s’entourant des pointures qui ont marqué son univers musical, à commencer par Wayne Kramer, guitariste de MC5, mais aussi Mark Farner du Grand Funk Railroad et Mitch Rider Johnny « Bee » Badanjek, batteur original du Alice Cooper Band, ce dernier intervenu sur la majorité des titres de nouvel album. Ainsi, en a débouché de morceaux superbement produits (Bob Ezrin, une nouvelle fois aux commandes, oblige) qui dégoulinent de classe et de charisme (notamment sur « Wonderful World », très « The Doors » dans l’âme…). Bref, pertinent de bout en bout, addictif, authentique à souhait, Detroit Stories est déjà un classique quelques jours après sa sortie. On a adoré !

Axl Meu

JOURS PALES

ECLOSION 

Black Metal

Les Acteurs de l’Ombre Productions

Du dernier souffle d’Asphodèle naquit Jours Pâles. Un projet qui émerge de l’esprit sombre et torturé de Spellbound (Aorlhac), et dans lequel se déverse un flot de mélancolie, un torrent de cynisme jugeant d’un monde en proie à son propre déchirement. Loin de faire cavalier seul, Spellbound s’est entouré de James Sloan aux guitares (Uada, Gravelight) et de Christian Larsson. L’ouvrage est aussi ponctué par la présence de guests tels que Graf (Psychonaut 4), Lilas Ondine Dupont (Silhouette)… Spellbound a su fédérer autour de son œuvre et le cachet ne ment pas : une musique planante dont les changements de tempo casse l’apesanteur des pistes. Les monologues en guise d’échos à Asphodèle mettent l’emphase sur le ton dramatique. Ainsi, cet album peut-être difficile à digérer, car il nous pousse dans les sinueux chemins de la conscience, comme une gifle de réalité. Aussi plaisante que réfléchie, l’œuvre de Spellbound ne laisse pas de marbre. 

Thomas Deffrasnes 

SPECTRALE

ARCANES

Atmospheric Acoustic 

Les Acteurs de l’Ombre Productions

Il y a des albums que l’on découvre au hasard des chroniques et certains font date, ce nouvel album de Spectrale fait définitivement partie du lot. Mené par Jeff Grimal (Kesys, ex The Great Old One) Arcanes est le second album long du projet. Arcanes est pensé et référencé autour de la cartomancie, thématique donnant à cetalbum sa substance, son enracinement, tant sur le plan musical que visuel. Cet aspect ésotérique confère aux compositions une profondeur spirituelle que transcendent la précision et l’émotion du jeu émanant des instruments acoustiques. Une dimension divinatoire, une densité mystique sont omniprésentes au fil de titres forts, charismatiques comme « Le Soleil », « La Justice » ou « La Papesse ». Pensé en mode « instrumental », il est à noter que sur « Le Bateleur » le groupe s’entoure de Laure Le Prunenec (Igorrr, …) pour une prestation chantée habitée. Chaque titre possède son identité et articule l’album autour d’ambiances tantôt lumineuses, tantôt sombres et introspectives. Envoûtant à souhait. 

Fred

THRON 

PILGRIM 

Listenable Records

Death Metal

Les Allemands de Thron nous proposent un troisième opus qui vient nettement appuyer les précédents. On sent une volonté du groupe de se renouveler et de consolider les failles qui avaient pu être soulevées auparavant. Pilgrim est un album solide qui dégage une belle énergie et dont les influences suédoises se font toujours agréablement sentir. La diversité des atmosphères proposées est propice à l’adhésion d’un panel plus large d’auditeurs. Une première partie, davantage portée sur une ambiance épique riche en riffs aussi lourds que rapides, met en lumière toute la technicité du groupe. La deuxième partie ne nous laisse pas en reste, le groupe y démontre toutes ses capacités de lever du pied, en proposant des atmosphères plus occultes, plus planantes. Pilgrim vient en tout cas confirmer un retour en force de Thron, qui on l’espère ne va pas s’arrêter en si bon chemin.

Laurine Beuret

VAUTOURS

THE QUEEN

Punk / Hardcore

Inde

Un parfait mélange entre The Idles et Code Orange : voilà ce qu’est Vautours. Un art Punk, énervé, Hardcore encore inédit sur la scène française. Bien que les relents « Noise » puissent en refroidir certains, l’ambiance dans lequel nous plonge le groupe est rafraîchissante (malsaine mais rafraîchissante !) et peut se targuer d’avoir une production aux petits oignons. Les éléments électroniques s’imbriquent naturellement dans ce « brouhaha » de voix hurlées et de guitares sous accordées. Un EP dans la continuité du premier que le groupe nous avait offert il y a de cela un an, Hail. Ce serait d’ailleurs le seul reproche que l’on pourrait faire à ce The Queen : c’est qu’il s’agit d’un EP, et non pas d’album… Et passé les 20 minutes de l’opus, on se retrouve très vite à en demander une nouvelle portion ! 

Baldric Auvray

A propos de l'auteur

Axl

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.