Il y a trois semaines déjà, la rédaction s’était rencardée au théâtre du Poche à Béthune pour assister au concert de Hangman’s Chair. CROWN, initialement à l’affiche, a finalement dû se désister suite à une contamination à la COVID-19 d’une partie de ses membres, faisant du concert de Hangman’s Chair le seul de la soirée, ce qui n’a pas découragé les amateurs de musique lourde venus en nombre à Béthune. Le théâtre fait le plein et nous accueillons les Franciliens dans de superbes conditions.

Par Axl Meu


Naturellement, le nouvel opus des quatre musiciens, A Loner, est présenté en conséquence avec pas moins de cinq titres, à commencer par « A Thousand Miles Away ». Ce dernier voit Cédric (chant/guitare) s’exprimer sur un fond bleu, particulièrement froid, en adéquation avec la tonalité dudit album. Le propos de ce premier morceau est vite complété par « Cold and Distant », « Who Want’s To Die Old » et « Storm Resounds » – eux aussi marqués par cette fibre mélancolique, poétique et dépressive si chère au groupe – qui raisonnent en nous grâce à la frappe de Medhi (batterie) et les multiples combinaisons de reverb de Julien (guitare).

Si le propos semble se réchauffer par la suite avec « Naive » qui ouvre le chapitre ‘Banlieue Triste’ de la soirée (album représenté par trois titres : « Sleep Juice », « 04/09/16 » et donc « Naive »), les sonorités, quant à elles, demeurent toujours plus lourdes, toujours plus étouffantes. Et pourtant, le public semble vouloir accompagner le groupe jusqu’au bout. Il faut dire que les lamentations des quatre musiciens sont sublimées ce soir et que Le Poche n’y est pas pour rien. Le groupe, en accord avec la salle, nous a proposé une véritable expérience ce soir. Il nous a appris à célébrer des sentiments et des émotions pourtant encore trop tabous aujourd’hui, comme la dépression, et à accepter l’idée d’une mort certaine.

Peut être une image de 1 personne, jouer d’un instrument de musique, guitare et intérieur

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.