Ça fait déjà presque deux semaines que The Exploited est venu tester le plancher de The Black Lab. Programmée dans le cadre d’une soirée « Warm-Up » du Zikenstock (qui se déroulera les 6 et 7 mai prochains à Le Cateau-Cambrésis), la légende du Punk européen (et mondial) nous a prouvé qu’on pouvait encore compter sur elle, malgré le généreux âge de son leader, Wattie Buchan. 

Par Axl Meu / Crédit photos : Moris DC


Il n’y a pas vraiment de première partie. À la place, nous avons droit à une sélection de musiques signée Schnaps (qui se cache derrière le pseudonyme Dick Tâteur sélecteur), ce qui nous permet de nous mettre dans le bain avant l’arrivée du groupe. Pour un soir de semaine, la foule est assez conséquente : les Punks ont sorti leur plus beau cuir et ont affiné leur crête. Parfait pour accueillir les Britanniques qui prennent plaisir à revisiter leur répertoire, à la mode « Metal » (la guitare semble bien plus saturée que sur album), le temps de vingt-cinq morceaux (!).

Wattie est en forme ce soir et à l’image de ce qu’il a toujours été. Généreux, quand il ne se frappe pas avec son micro, il fait participer ses fans qui, tous, chantent à l’unisson ses hymnes Punk, à l’instar « Dogs of War », « Dead Cities », « Noize Annoys », « Beat The Bastards », « Fuck The System » et bien sûr « Fuck The USA ». Partisan de la génération « No Future », il ne s’étend pas sur de quelconques revendications politiques. À la place, il enchaîne les morceaux quitte à parfois perdre son souffle. Et pourtant, ça marche : les fans perdent littéralement la tête. Quand ils ne s’élancent pas dans divers pogos, ils montent sur scène, se font slammer et vice-versa. Une célébration qui trouvera son point d’orgue pendant « Sex & Violence » : Wattie n’est peut-être plus sur scène, mais Arno de Black Bomb A, ainsi qu’une poignée de fans, le sont, eux. C’était fou. 

Bref, rien de superflu, le Rock’n’Roll, le vrai : des cordes de basse qui se brisent, des amplis qui flanchent, des voix qui se cassent, mais des valeurs restées intactes : c’était ça The Exploited à The Black Lab ! Punks Not Dead ! 

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.