Les Belges de Amenra sont de retour à Lille, en ce mois d’avril. Ce concert aurait dû avoir lieu en septembre dernier, mais les conditions sanitaires avaient décidé le groupe à transformer cette date en date acoustique. Mais leur retour en électrique a bien été acté, et il se déroule une fois encore à l’Aéronef. Pour cette date très attendue, ils sont accompagnés de Jo Quail et de BRUIT ≤ . 

Par Victor Brunerie / Crédit photo : Moris DC


Jo Quail, violoncelliste anglaise, rejoint la scène avec seule pour nous proposer ses compositions. Autant dire que la douceur de sa musique nous enveloppe rapidement. Ses morceaux longs permettent à toutes les émotions de passer et les applaudissements entre chaque pièce sont fournis. Sa voix douce et sa maîtrise totale de son magnifique violoncelle électrique nous font passer un moment absolument délicieux. Elle va même jusqu’à enregistrer des sons de son violoncelle sur une pédale loop pour ajouter de la texture aux compositions. On la sent ravie d’être présente et d’avoir un auditoire aussi réceptif, elle nous remercie d’ailleurs chaleureusement en fin de set d’être venus tôt pour l’écouter. On est loin de ce que vont proposer Amenra ce soir, mais Jo Quail arrive sans mal à nous faire voyager. Quelle belle manière de débuter cette soirée !  

Il est l’heure d’accueillir BRUIT ≤ sur la scène! Il s’agit à ce moment-là de la plus grande salle dans laquelle le groupe a pu jouer et autant dire que le public les attend de pied ferme. Les musiciens alternent entre guitares et claviers ou encore violon pour des morceaux d’une intensité folle. Leur configuration de scène aide beaucoup puisqu’ils jouent tous très proche les uns des autres, ce qui donne une impression d’être en studio avec eux. L’écran de fond de scène vient parfaitement illustrer leur set sans pour autant prendre le pas sur ce que l’on entend. On a face à nous un groupe qui impressionne par sa capacité à nous faire réfléchir sur notre société avec des morceaux instrumentaux, parfois accompagnés de quelques samples vocaux. L’accueil est incroyablement chaleureux et on se laisse porter par chacun des titres joués ce soir. Il n’est pas difficile de promettre un futur radieux à BRUIT ≤ et on ne peut qu’espérer les voir de retour à Lille très rapidement. Ce set entre douceur et hargne est la parfaite entrée en matière pour ce qui nous attend. 

Amenra de retour en électrique, beaucoup ne se sont pas fait prier et sont venus à L’Aéronef à peine six mois après le show acoustique. Et on les comprend vu la puissance sombre dégagée avec le morceau “Boden” qui ouvre le set. Colin H. van Eeckhout nous tourne le dos et regarde l’écran de fond de scène, mais ses hurlements ne manquent pas de faire passer les émotions. Il en est de même pour le jeu des musiciens dont le talent n’est plus à prouver. Les belges font vibrer nos tympans avec un son parfaitement maîtrisé qui ne laisse personne indifférent. De Doorn, dernier album en date, est bien évidemment de la partie avec une interprétation magistrale de “Het Gloren” mais le groupe n’oublie pas le reste de sa discographie. Nous sommes évidemment ravis d’avoir le droit à “Plus Près De Toi (Closer To You)”, magnifique titre issu de Mass VI. La violence et la douleur qui se dégagent des morceaux sont parfaitement retranscrites en live et on comprend parfaitement pourquoi Amenra est connu comme un groupe à voir en live au moins une fois. “Diaken” vient clôturer un set magistral qui ne laisse personne sur sa faim.

Amenra est un digne représentant de la scène Post-Metal / Doom européenne et sa notoriété n’est absolument pas volée, tant le show de ce soir aura été fort émotionnellement et musicalement. 

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef d'Heretik Magazine

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.