Les Américains de Stick To Your Guns sont de retour en région lilloise après cinq longues années d’attente. En pleine tournée des festivals, ils envahissent The Black Lab, à Wasquehal, accompagnés de leurs compatriotes de One Step Closer. Autant dire que la rédaction attendait cette soirée de pied ferme, ainsi que le public lillois qui s’est déplacé en masse pour voir les deux groupes.

Par Victor Brunerie


One Step Closer monte sur scène devant un public curieux de voir ce qui l’attend. En effet, c’est une des premières dates de la formation dans notre pays. Les Américains vont nous proposer pendant une trentaine de minutes un Melodic Hardcore très efficace. La voix de Ryan Savitski fait parfaitement passer les émotions des morceaux quasi tous tristes. Mais cette tristesse se mue en violence dans l’interprétation. Les riffs Post/Hardcore se mêlent à des influences Shoegaze sans effort. Le public prend un peu de temps à se réveiller mais par la suite les « moshpits » vont faire leur apparition pour se poursuivre tout au long du set. Plus les titres passent, plus One Step Closer font forte impression. Avec seulement un album en poche, This Place You Know, la formation a déjà des titres marquants, qu’on a envie d’écouter de nouveau très rapidement. On est face à un combo jeune qui n’aura aucun mal, s’il continue à proposer des lives d’aussi bonne qualité, à se faire une place de choix dans la scène Post-Hardcore moderne. Le public les applaudira très chaleureusement en fin de set et beaucoup se dirigent rapidement vers la table de merch pour les saluer. Une prestation de One Step Closer qui en aura marqué plus d’un.

On enchaîne rapidement avec Stick To Your Guns, qui vont commencer son set sur le cultissime « Nobody ». Il suffit d’attendre quelques secondes et les moshpits redémarrent pour toute la soirée. Jesse Barnett est dans une forme olympique et harangue la foule. L’énergie que le groupe met dans son set est titanesque. Josh James affublé d’une grosse minerve donne tout et n’hésite pas à courir sur toute la scène, faute de pouvoir headbanger. On peut saluer sa présence pour ce concert, car beaucoup auraient été absents. La setlist fera la part belle à l’album Diamond, sorti il y a déjà dix ans ! Et sachant que le groupe l’a joué quelques jours plus tard en intégralité, on peut facilement s’imaginer que cette date n’était qu’un échauffement. Les fans sont ravis et reprennent chaque titre en chœur. On sent que le groupe prend un immense plaisir à être sur scène et à retrouver le public français. Nous avons aussi droit aux deux nouveaux titres, qui ont totalement confirmé son potentiel en concert. « Married To The Noise » vient mettre tout le monde d’accord avec son refrain fait pour les gang vocals. Il en est de même pour « Amber » qui garde sa place de choix sur la setlist à la grande satisfaction des fans « hardcore ». Le concert file à une vitesse folle mais l’énergie du groupe et du public ne faiblit jamais. Le groupe finit en beauté avec trois titres de Diamond dont le puissant « Against Them All » pour tous nous mettre définitivement sur les rotules.

Le set de Stick To Your Guns  aura été aussi bien un défouloir total, qu’un set passant des messages puissants. Le groupe montre encore une fois que sa réputation n’est pas volée. On espère les revoir rapidement lors de la prochaine tournée européenne. En tout cas, le public lillois a passé une excellente soirée vu les sourires sur les visages à la sortie de The Black Lab !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.