top of page

HOROH - Aberration

HOROH

ABERRATION


Brutal Death

Crypt of Dr. Gore

4/5

 

Le Brutal Death n’aura jamais aussi bien porté son nom qu’à l’écoute de ce premier album de Horoh, nouveau projet sorti tout droit des entrailles de Jej Tattva (1789, Invicta Misera, Mortiga). Aberration est une succession de titres gras et caverneux, un maelstöm de sauvageries aussi bien dans les textes (“Slaves of Suffering”, “Vermine’s Feast”) que dans la voix d’outre-tombe du leader et multi-instrumentiste. Mais il s’agit surtout d’une véritable prouesse sur le plan artistique et technique, à mi-chemin entre Autopsy et Dismember, mais avec une touche plus…primitive. L’album file comme une balle (28 minutes il est vrai !), le temps nécessaire pour se prendre une bonne décharge auditive mais aussi visuelle, l’artwork résumant très bien à lui seul les intentions thématiques imaginées par Horoh. Une belle découverte à écouter en boucle pour en apprécier toute la poésie rudimentaire.

Fred VDP





39 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page