top of page

ITW - FurioUs CirKus

Ce samedi 4 mai prochain se tiendra la deuxième édition du FurioUs CirKus, festival des Hauts-de-France où fleurent bon la bonne ambiance et la convivialité. Heretik Magazine a déjà répondu présent à l'appel et s'est entretenu avec Vincent Haudegond, porte-parole de l'événement !

Propos de Vincent Haudegond recueillis par Axl Meu

 

Salut ! Comment vous sentez-vous à cinq jours de l’événement ? 

On se sent plutôt bien, car les retours sont très positifs. Ils sont nombreux et positifs, notamment du fait de la programmation. Les S.U.P. sont également attendus, car ils sont sur leurs terres. Gorod jouit d’une belle notoriété également et ils attirent pas mal de monde. Quant aux autres groupes, j’imagine qu’ils vont créer la surprise. Je pense notamment à Locomuerte qui est très attendu : leur réputation les précède !


Il faut savoir que le FurioUs CirKus a vu le jour il y a un peu plus de deux ans. Deux ans après, vous revenez seulement maintenant avec une deuxième édition... Pourquoi n'y a-t-il pas eu d'édition en 2023 ?

En 2023, on s’est rendu compte assez tardivement que la date pressentie pour la deuxième édition tombait le même jour que le Warm-up du Hellfest au Louvre-Lens. On avait alors compris que ce serait très compliqué pour nous... Par la suite, la mairie de Lomme nous a proposé d’organiser un deuxième événement parallèle, Les Découvertes de la Fabrik, qui nous permettrait de décliner notre événement en mettant cette fois-ci l’accent sur des formations en devenir. 


À quoi faut-il s’attendre ce samedi ? 

Notre petite touche à nous se fait autour d'une rencontre entre les circassiens et l'univers du metal. Notre challenge, c’est de créer l’événement avec quelques performances. C’est un partenariat qui a un peu repris de zéro pour nous cette année dans le sens où nous avons dû signer une nouvelle convention avec Le Centre régional des Arts du Cirque de Lomme. On va essayer de monter en puissance année après année dans le but de créer un événement mi-cirque, mi-Metal. 


Revenons à l’affiche. Ce qui frappe à première vue, c’est la diversité des styles proposés : on y retrouve du Death Technique, du Death expérimental, du Thrash, du Crossover… Quels objectifs vous étiez-vous fixés quand vous avez travaillé sur la programmation ? 

On s’est longtemps tâté : fallait-il ouvrir les styles ou non ? On ne savait pas. Pour commencer, de façon très égoïste, il fallait qu’on s’y retrouve, mais aussi qu’on se fasse plaisir. Tout le monde a fait ses propositions et, ensuite, on s’est promis de proposer une affiche capable de plaire à toutes les générations. On évite de trop se concentrer sur la scène Metal actuelle : pour ça, nous avons Les Découvertes de la Fabrik. Avec le FurioUs , on va un peu plus loin et faisons jouer des groupes old-school, un peu comme on l’avait fait il y a deux ans avec Loudblast. Au-delà de ça, on ne s’est pas fixés de limites au niveau des styles, mais on voulait que ce soit du Thrash mélo, du Death mélo. C’était un peu l’idée de départ. Puis, ensuite, tout cela s’est fait selon les opportunités du moment. Tout s’est finalement fait au gré des envies. 


"On s’est promis de proposer une affiche capable de plaire à toutes les générations"


Autre particularité, le tarif : 6 groupes, 15e. Difficile de faire mieux alors que la tendance est à l’inflation. 

Nous sommes allés frapper à toutes les portes et avons déposé plusieurs dossiers de subventions, au niveau de la région, du département et de la métropole lilloise. Après, on ne va pas se mentir : la mairie de Lomme nous aide pas mal et a mis à disposition la salle, ce qui nous fait économiser pas mal d’argent. Nous faisons attention à tous les petits détails et faisons en sorte d’éviter certains frais, comme pour les bouchons d’oreille, que nous essayons de récupérer à droite à gauche. Ensuite, nous investissons ailleurs l’argent que nous avons économisé. On essaie de rationaliser toutes nos dépenses. À long terme, l’idée est de ne jamais augmenter nos tarifs ! 


Quel avenir maintenant pour le FurioUs CirKus ? 

Il y aura probablement une nouvelle édition des Découvertes de la Fabrik, soit cette année, soit l’année prochaine. Tout cela fera l’objet d’une rencontre et d’une discussion avec la mairie de Lomme. L’objectif est tout de même de faire un FurioUs CirKus l’année prochaine. La soirée de samedi nous dira si on est capable de tenir cet objectif ou non… Mais en tout cas, 2025 pourrait être une année encore plus productive que 2024. 


Un dernier mot ? 

J’ai envie de dire : venez nous aider, venez nous filer un coup de main ! 15e, ce n’est pas énorme. À défaut d’aimer tous les groupes à l’affiche, vous aimerez sans doute l’ambiance. N’oubliez pas également que nous organisons une collecte pour les Restos du Cœur. La culture Metal, ce n’est qu'une musique agressive : c’est aussi des fans qui ont des valeurs et des messages à faire passer ! 

 

FurioUs CirKus

Quand ? Le samedi 4 mai

Où ? Maison Folie Beaulieu (Lomme)

Qui ? Gorod, SUP, Deficiency, Reject The Sickness, Locomuerte, Monolyth




18 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page